Version classiqueVersion mobile

Poétiques de la durée

 | 
Michel Braud

La durée brisée de la modernité

Durée(s) et Impureté dans Le Bruit et la fureur de William Faulkner

Françoise Buisson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La temporalité est au cœur du roman de Faulkner dont les quatre sections assumées par quatre instances narratives différentes ont pour titres des dates qui témoignent d’une rupture avec la chronologie linéaire : 7 avril 1928, 2 juin 1910, 6 avril 1928 puis 8 avril 1928. Les quatre narrateurs – trois narrateurs homodiégétiques et le narrateur hétérodiégétique de la dernière section – ont une perception différente de la durée et des événements dont la continuité se trouve ainsi brisée. À cette difficulté de retracer la trame événementielle à partir de la mimésis de trois vies intérieures et des différents contrepoints et effets de miroirs s’ajoute l’impossibilité de résumer un roman qui, de l’aveu même de Faulkner, met le lecteur aux prises avec une histoire dépourvue d’intrigue. Le genèse du roman est une image mentale figée, quasi intemporelle, la vision de la petite sœur, Caddy, qui monte dans un poirier pour entrevoir la veillée funèbre de sa grand-mère, tandis que ses frères cont...

Auteur

Université de Pau et des Pays de l’Adour

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search