Version classiqueVersion mobile

Poétiques de la durée

 | 
Michel Braud

Équilibre et déséquilibres du temps ordinaire

Amiel et Cioran

Variations sur la durée

Elena Manoliu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous prendrons les Cahiers (1957-1972) de Cioran et le tome douze du Journal intime (juillet 1879-avril 1881) d’Amiel comme point de départ d’une étude de la relation entre instant et durée à plusieurs niveaux, du plus général (le journal comme forme) au plus particulier (l’expérience du temps). Nous avons choisi ces deux auteurs pour voir comment deux expériences du couple instant / présent, mêlées à des intentionnalités d’écriture distinctes, voire opposées engendrent des textes qui illustrent différemment la forme journal. La confrontation des deux auteurs, même si limitée à des lignes assez générales, les éclaircit l’un l’autre et ouvre en même temps la réflexion sur les frontières entre le cahier et le journal intime (et celui de Amiel est, selon les critiques, le journal intime1).

Le journal est, on le sait bien, un « genre du présent »2. Il présuppose un rapport temporel particulier entre l’écriture et le vécu : immédiateté, pour l’écriture du jour, et durée, pour le journal e...

Auteur

CRPHL, Université de Pau Université « Al. I. Cuza » de Iaşi (Roumanie)

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search