Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écritures de l'énergie

 | 
Éric Benoit

Quatrième partie. Enjeux idéologiques et inquiétudes contemporaines

L’orgie au cinéma

Xavier Daverat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La débauche est certainement un art comme la poésie, et veut des âmes fortes »
Balzac, La peau de chagrin

On désignait initialement sous l’appellation d’orgies les fêtes de Dionysos et Bacchus. La notion d’orgie a progressivement pris une acception large en liant une pluralité de participants à une dimension sexuelle et un excès dans le plaisir. Il faut s’accorder sur ce qu’on considère comme orgie. L’orgie est plurielle, mais la multiplication des corps ne suffit pas et il y a plus dans l’orgie qu’une simple sexualité de groupe. L’orgie n’est pas partie, party, partouze, gang bang ou bunga bunga (selon l’expression chère à Silvio Berlusconi…). Elle ne se confond pas non plus avec le sabbat, même si certaines célébrations sataniques sont orgiaques. L’orgie, loin d’un simple merchandising des corps, suppose l’excès, la prodigalité, la profusion, la surabondance. Le mot, dans un sens métaphorique affaibli, désigne d’ailleurs tous les excès possibles : « faire une orgie de… ». On l’ass...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter