Version classiqueVersion mobile

Écritures de l'énergie

 | 
Éric Benoit

Quatrième partie. Enjeux idéologiques et inquiétudes contemporaines

Les « professeurs d’énergie » dans la littérature française de la première moitié du XXe siècle : un mythe politique et littéraire

Nicolas Di Méo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début des Déracinés, en 1897, Maurice Barrès raconte la visite que ses personnages – un groupe de jeunes Lorrains montés à Paris – effectuent aux Invalides, sur le tombeau de Napoléon. Que cherchent-ils à cette occasion ? Rien de moins qu’un modèle à imiter, ou plutôt une source d’inspiration, un « professeur d’énergie » :

Professeur d’énergie ! telle est sa physionomie définitive et sa formule décisive, obtenues par la superposition de toutes les figures que nous retracent de lui les spécialistes, les artistes et les peuples. De tant de Napoléons, les traits communs nous représentent un excitateur de l’âme. Quand les années auront détruit l’œuvre de ce grand homme et que son génie ne conseillera plus utilement les penseurs ni les peuples, puisque toutes les conditions de vie sociale et individuelle qu’il a envisagées se seront modifiées, quelque chose pourtant subsistera : sa puissance de multiplier l’énergie1.

Barrès se livre à une étude rapide – et partiale – de la réception de ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search