Version classiqueVersion mobile

Écritures de l'énergie

 | 
Éric Benoit

Troisième partie. Énergie poétique

Pulsions et dépenses (futurisme, surréalisme, Bataille)

Eric Benoit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Futurisme : vitesse et violence

Le 20 février 1909, le poète italien Marinetti publie dans le journal français Le Figaro un texte intitulé « Le Futurisme » et contenant un « Manifeste du Futurisme ». Dès l’article 1 du Manifeste, Marinetti exalte l’énergie : « Nous voulons chanter l’amour du danger, l’habitude de l’énergie et de la témérité »1. Chez Marinetti, la notion d’énergie est liée à celle de vitesse : le début du texte exalte la vitesse des automobiles, puis l’article 4 du Manifeste proclame : « Nous déclarons que la splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté nouvelle, la beauté de la vitesse ». D’où la proposition fameuse : « Une automobile de course […] à l’haleine explosive… Une automobile rugissante […] est plus belle que la Victoire de Samothrace ». Marinetti est l’illustration exemplaire de la fascination que les nouveautés techniques du monde moderne exercent sur l’artiste. L’article 8 poursuit : « nous avons déjà créé l’éternelle vitesse omniprésente ». Nous retro...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search