Version classiqueVersion mobile

Écritures de l'énergie

 | 
Éric Benoit

Deuxième partie. Enjeux épistémologiques

Élan vital (Ostwald, Bergson, Péguy, Teilhard)

Eric Benoit

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1 – Ostwald et l’énergétisme

L’un des penseurs ayant le mieux synthétisé les questions de l’énergie au début du XXe siècle est Wilhelm Ostwald (1853-1932), Professeur de chimie et de philosophie à l’Université de Leipzig, Prix Nobel de chimie en 1909. En 1910 est traduit en français son livre L’Énergie1, et son nom restera attaché au courant de pensée de l’énergétisme qui aura une influence en Europe et en Russie dans les années suivantes. Dans l’Introduction du livre, Ostwald indique que tout phénomène est une manifestation de l’énergie, qui est chez lui le concept central : « on ne saurait citer de phénomène qui ne puisse y être rattaché » (p. II), « rien ne peut se produire sans que l’énergie y joue un rôle » (p. V), « on ne peut imaginer aucun événement auquel l’énergie n’ait sa part » (ibid.), et Oswald énumère ici des phénomènes de tous ordres, depuis le soleil jusqu’à l’activité musculaire des cyclistes (où l’on retrouve une thématique chère à Alfred Jarry) : « c’est dans l’én...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search