Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écritures de l'énergie

 | 
Éric Benoit

Première partie. Lumières, Révolution, Romantisme

Énergie et jacobinisme dans Armance et Le Rouge et le Noir

Pierre Laforgue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’énergie dans l’œuvre de Stendhal. Sujet essentiel, constitutif même de toute l’entreprise stendhalienne. Concept-clef chez lui, l’énergie est partout, dans tous les domaines : esthétique, philosophique, politique, romanesque, etc. Héritée de la pensée des Idéologues, autour d’elle s’organise le système que Stendhal élabore entre vingt et trente ans et qu’il explorera tout au long de sa carrière. C’est à travers elle que le monde est par lui appréhendé, saisi, sans pour autant que cette appréhension elle-même soit l’objet d’une élaboration, en ce sens qu’elle apparaît comme une donnée élémentaire.

Étudier ce concept d’énergie dans la totalité de l’œuvre de Stendhal dépassant bien sûr le cadre d’une communication1, nous limiterons notre champ d’investigation aux deux premiers romans, Armance (1827) et Le Rouge et le Noir (1830). Car avec eux se met en place un véritable dispositif qui permet de comprendre ce qui est en jeu dans l’énergie telle que Stendhal l’exploitera jusque dans se...

Auteur

Université Bordeaux Montaigne - Équipe TELEM

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540