Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écriture picturale et écriture musicale de la littérature et des arts

 | 
Béatrice Bloch
, 
Apostolos Lampropoulos
, 
Pierre Garcia

Introduction

Béatrice Bloch, Pierre Garcia et Apostolos Lampropoulos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un texte littéraire peut sonner comme un opéra : musique et images y scintillent dans le tissage de la lettre. Certains textes littéraires sont purs jeux de rythme : on s’essouffle alors, ou l’on prend son élan pour parcourir le dédale de certaines phrases ; d’autres proposent au contraire une sécheresse et une concision éclatantes. Parfois, cependant, le rythme de la phrase cède sa place : seule l’image, inattendue, perce l’écran du papier. Immédiate et intuitive, ou contournée, travaillée par petites touches, elle fait voir ou donne à imaginer, devient aussi parfois support de la pensée.

Le lecteur découvre des textures musicales ou plastiques (filmiques, picturales, photographiques) dans telle écriture littéraire. Et si les arts ont quelque partage entre eux, ils ont aussi à voir avec la littérature, embrassant divers points cardinaux du corps et de l’être. Des écritures littéraires offrent hypotypose ou pulsation, comme si elles empruntaient à la perception visuelle et corporelle...

Auteurs

Maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université Bordeaux Montaigne, et membre de l’équipe de recherches TELEM (Bordeaux-Montaigne). Ses travaux portent sur l’esthétique, sur les rapports entre musique et littérature, et sur les théories de la lecture. Elle a publié Le Roman contemporain. Liberté et Plaisir du lecteur (Paris, L’Harmattan, 1998) et Une Lecture sensorielle. Le Récit poétique contemporain, Gracq, Simon, Kateb, Delaume (Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017).

Diplômé de l’Institut Français de Restauration des Œuvres d’Art et docteur en arts plastiques de l’université de Paris VIII et spécialiste des techniques des peintures, il est notamment l’auteur d’un ouvrage important dans ce domaine, Le métier du peintre – Dessain et Tolra, 1990. Il est actuellement maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne et membre du laboratoire ARTES/CLARE.

Professeur de Littérature comparée à l’Université Bordeaux-Montaigne, il a publié la monographie Le Pari de la description. L’effet d’une figure déjà lue (L’Harmattan, 2002) et co-dirigé le numéro spécial « Configurations of Cultural Amnesia » (avec V. Markidou ; revue Synthesis, 2010) ainsi que les volumes États de la théorie. Histoire et géographie des récits critiques (avec A. Balasopoulos ; Metaichmio, 2010 ; en grec), AutoBioPhagies (avec M. Chehab ; Peter Lang, 2011) et Textual Layering : Contact, Historicity, Critique (avec M. Margaroni et Ch. Hadjichristos ; Lexington Books – Rowman & Littlefeld, 2017) ; il prépare actuellement le volume Valeur (avec E. Rikou et E. Yalouri, Nissos, en grec). Il a traduit en grec Le Démon de la théorie d’A. Compagnon (Metaichmio, 2003) et On Deconstruction de J. Culler (Metaicmio, 2006) ; il travaille actuellement, avec Eftichis Pyrovolakis, sur la traduction du volume Jacques Derrida de Jacques Derrida et de Geoffrey Bennington.

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540