Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books
B
D

Petite encyclopédie du Grand Sud de Madagascar

 | 
Jean-Michel Lebigre

C

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cactaceae : Ces plantes américaines (à l’exception du genre Rhispsalis présent dans les forêts malgaches) ne se limitent pas aux raketa. Plusieurs dizaines d’espèces ont été introduites dès le début du XXe siècle. Bien adaptées au climat sec du Sud de Madagascar, elles sont aujourd’hui naturalisées. Elles portent divers noms locaux : lavavoa, bemavo, berombe, borivoa, menavoa, nonongege (Rajaonarimanana & Fee, 2011). Ainsi Cereus hexagonus, plante spectaculaire, forme parfois des haies autour des maisons dans le Sud-Ouest malgache. Mais quand Lyautey (1905) parle de « forêt » de cactus, il s’agit bien pour l’essentiel de fourrés d’oponces ou raketa : « La forêt de cactus épineux offre un réduit des plus difficilement accessibles. On n’y pénètre que par d’étroits sentiers constamment interceptés par les épines qui occasionnent de douloureuses blessures. On n’y chemine que un par un, sans vue, sans champ de tir. C’est une des régions les plus difficiles de Madagascar, nulle n’est plus...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

B
 
D