Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ce que modernité veut dire (I)

 | 
Yves Vadé

1. Le vocabulaire du moderne à travers les siècles et les langues

“Moderne”, “modernité” au Japon : adoption et création d’un concept

Christine Lévy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’on commence à faire un inventaire des mots japonais qui traduisent nos ternies de “modernité”, “moderne”, ce qui nous frappe en premier lieu est la multiplicité du vocabulaire. Multiplicité qui tient à la structure de la langue elle-même, structure double ou triple parfois sur le plan lexical. L’adoption des caractères chinois comme premier outil de l’écrit a fait coexister très tôt un vocabulaire proprement japonais, appelé “Yamatokotoba” et un vocabulaire d’origine chinoise. A ce double vocabulaire est venu s’ajouter celui de l’Occident avec l’ouverture du Japon à la fin du siècle dernier. Ces mots sont aujourd’hui transcrits à l’aide du syllabaire presque exclusivement réservé à cet usage. L’autre syllabaire, les hiragana, sert à transcrire toutes les flexions des mots variables, les auxiliaires, les particules et aussi une partie du vocabulaire. Je me permets de donner ici trois exemples pour illustrer ces explications :

Image KINDAI, écrit entièrement en caractères chinois, es...

Auteur

Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540