Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ce que modernité veut dire (I)

 | 
Yves Vadé

1. Le vocabulaire du moderne à travers les siècles et les langues

De la notion de modernité en chinois moderne : champs sémantiques et applications

Roger Billion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le terme de langue chinoise recouvre des réalités linguistiques variées et fait référence aussi bien à la langue classique qu’aux dialectes ou à la langue moderne. Nous nous limiterons ici à l’évocation de la notion de modernité en chinois “moderne” ou xiandai hanyu (langue des Han de l’époque actuelle). Connue aussi sous le vocable de putonghua (langue commune), cette langue est devenue la langue officielle de la République populaire de Chine et est censée assurer l’unité linguistique d’un Etat où coexistent de très nombreux dialectes (en particulier dans le sud du pays) et les langues des différentes minorités nationales.

Le chinois moderne s’appuie, d’un point de vue lexical, sur la langue relativement homogène du nord de la Chine et se réfère à la prononciation du parler de Pékin. Les règles grammaticales et syntaxiques sont, quant à elles, tirées des écrits en baihua (langue parlée) du début du 20ème siècle. De ce fait, il rompt avec le wenyan (langue classique) qui fut l’apanag...

Auteur

Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540