Version classiqueVersion mobile

Écrire l’esclavage dans la littérature pour la jeunesse

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Sylvie Lalagüe-Dulac
, 
Gersende Plissonneau

Vies esclaves

Naître esclave et/ou métis

La naissance dans les fictions historiques sur l’esclavage

Christiane Connan-Pintado

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les fictions historiques sur l’esclavage se multiplient dans l’édition pour la jeunesse en France depuis que la loi Taubira a institué l’esclavage comme crime contre l’humanité et rendu obligatoire l’enseignement de cette page d’histoire. Corollairement, en ce début de xxie siècle, plusieurs livres pour la jeunesse ont pris place sur les listes de référence en littérature pour le primaire et le secondaire publiées par le Ministère de l’éducation nationale : elles proposent non seulement le roman fondateur de l’abolition, La Case de l’Oncle Tom, mais aussi plusieurs œuvres récentes sur lesquelles nous revenons dans le présent ouvrage, trois romans et un album1. En accord avec la préconisation institutionnelle, la question de l’esclavage est désormais abordée dans les classes, et les livres pour la jeunesse peuvent accompagner et illustrer cet enseignement. Cependant force est de constater que ce secteur de l’édition traite certains pans de la condition esclave avec circonspection, éd...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search