Version classiqueVersion mobile

Le récit et/ou la vie

 | 
Elizabeth Guilhamon
, 
Danièle James-Raoul
, 
Jean Mondot

Crises du récit et de la culture

« Deviens ce que tu es » : biographie et philosophie chez Nietzsche

Gilbert Merlio

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’œuvre est plus que l’œuvre :
le sujet qui écrit
fait partie de l’œuvre. (Michel Foucault)
Meine Schriften reden nur
von meinen Überwindungen :
« ich » bin darin, mit allem,
was mir feind ward,
ego ipsissimus, ja sogar,
wenn ein stolzer Ausdruck
erlaubt wird,
ego ipsissimum. (Nietzsche)
La force et la faiblesse de l’esprit
sont mal nommées ;
elles ne sont en effet que
la bonne ou la mauvaise disposition
des organes du corps. (La Rochefoucauld)

Est-il licite de réduire la philosophie de Nietzsche à sa biographie, d’en donner en somme une explication purement psychologique, voire physiologique ?

Selon J. Hofmiller1, la pensée de Nietzsche serait le fruit d’un esprit désaxé et elle ne devrait son rayonnement qu’aux mirages de ses adulateurs. Bref, le « cas Nietzsche » relèverait du jugement d’un médecin aliéniste. À l’origine, un orgueil démesuré alimenté par sa maladie et les événements de sa vie, à commencer par sa jalousie à l’égard de Wagner avec lequel il projetait une alliance de ...

Auteur

Est germaniste, professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne après avoir enseigné à Bordeaux 3. Spécialiste de l’histoire des idées, notamment politiques, en Allemagne, il est l’auteur ou l’éditeur scientifique de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur Spengler, Nietzsche, Jaspers, la Révolution conservatrice, la critique allemande de la civilisation moderne, les intellectuels français et allemands, la résistance allemande à Hitler etc. Quelques-unes de ses dernières publications : Spengler ohne Ende. Ein Rezeptionsphänomen im internationalen Kontext (codir. D. Meyer, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, 2014) ; Figures de la critique, En l’honneur de G. Raulet (codir. O. Agard, M. Gangl, F. Lartillot, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, 2015) ; « Le couple franco-allemand et la Figure du bon Européen chez Nietzsche », dans J.-M. Pouget (dir.), Conflit et coopération France-Allemagne XIXe-XXe siècles, Mélanges en l’honneur d’A. M. Saint-Gilles (Berne, Peter Lang, 2017, p. 83-94).

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search