Version classiqueVersion mobile

Le récit et/ou la vie

 | 
Elizabeth Guilhamon
, 
Danièle James-Raoul
, 
Jean Mondot

Crises du récit et de la culture

Érasme de Stefan Zweig : de la biographie à l’autobiographie cachée

Christine Mondon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De grandes figures parsèment le parcours littéraire de Zweig, dont Érasme auquel il consacre une biographie, alors que le nazisme prend son essor. Il se passionne pour ce penseur, son modèle humaniste, le premier Européen, ardent défenseur du cosmopolitisme, opposé aux idéologies extrêmes de l’Église Romaine et de Luther.

Zweig prête à ce genre littéraire l’expression de ses convictions profondes. En premier lieu, cette forme lui permet de se consacrer aux figures du passé qui ont marqué de leur empreinte « ces heures étoilées » de l’histoire qui « décident de tout et déterminent le destin d’un peuple, d’une génération, ou même de l’humanité entière1 ».

Nous évoquerons tout d’abord les étapes principales de l’existence et de la pensée d’Érasme. Puis nous analyserons l’image d’Érasme brossée par Zweig pour nous interroger sur les rapports entre biographie et vie.

La vie et la pensée d’Érasme

Rien ne destinait ce fils naturel d’un homme qui deviendra prêtre et de la fille d’un médecin, ...

Auteur

Univ. Bordeaux Montaigne CLARE, EA 4593
Est maîtresse de conférences habilitée à l’Université Bordeaux Montaigne. Elle est auteur de plusieurs biographies et d’un ouvrage sur Vienne. Elle a soutenu en 1996 à Paris IV-Sorbonne une thèse de doctorat sur Herrmann Hesse et la recherche d’un nouvel humanisme. Publications en rapport avec le sujet proposé : « Die dämonischen Mächte im Werke Stefan Zweigs », dans Mathias Birk et Thomas Eicher (dir.), Stefan Zweig und das Dämonische (Königshausen & Neumann, 2007, p. 149-155) ; Peter Handke : Des Frelons à Histoire d’enfant ou les différentes formes du « je », dans Anne-Rachel Hermettet et Jean-Marie Paul (dir.), Écritures autobiographiques (Angers, PUR, 2012, p. 63-73) ; « Stefan Zweig et l’exil », dans Jean Mondot, Nicole Pelletier et Pascale Sardin (dir.), Exil et émigration avant et après 1945. Remise en cause du lien identitaire (Presses Universitaires de Bordeaux, 2012, p. 31-41).

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search