Version classiqueVersion mobile

Le récit et/ou la vie

 | 
Elizabeth Guilhamon
, 
Danièle James-Raoul
, 
Jean Mondot

Crises du récit et de la culture

La forêt-récit de Ludwig Tieck à Judith Weir : lisières narratives et survivance

Marie-Lise Paoli

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un petit ouvrage de 2008 où texte et images se répondent, Nancy Huston fait le récit du parcours initiatique « d’une fille-femme à l’orée de la vie, entre lisière et forêt », inspirée par des photographies nimbées de mystère1. La même année paraissait L’Espèce fabulatrice, qui développait l’idée de la propension humaine à mettre en intrigue le vécu selon un principe de cohérence apte à lui donner du sens. Ainsi, la littérature ne ferait que systématiser cette pratique en lui conférant une aura artistique, tandis que la fonction « fabulatrice » du récit serait identique dans les deux cas. Le roman, comme lieu privilégié de déploiement narratif, serait à cet égard exemplaire de la liaison entre récit et expérience ontologique. Nancy Huston insiste justement sur sa spécificité, consistant à mimer la narrativité de la vie, et sur la solitude requise, tant pour l’écrivain que pour celui qui le lit, comme condition d’accès à l’intériorité que le récit est censé révéler :

Seul le roman...

Auteur

Univ. Bordeaux Montaigne CLARE, EA 4593
Est maîtresse de conférences en littérature anglaise à l’Université Bordeaux Montaigne et responsable de l’ERCIF (Équipe de Recherche Créativité et Imaginaire des Femmes) dans l’EA CLARE. Ses travaux portent essentiellement sur les intertextualités littéraires et artistiques, les diverses formes d’intermédialité, en particulier l’opéra et l’étude des interfaces littérature / peinture / musique / danse (Emily Carr, Margaret Atwood, Nancy Huston, Pina Bausch), la réécriture des mythes et les rapports entre vie et récit dans la littérature féminine contemporaine, britannique et canadienne. Parmi ses principales publications : Écritures de femmes et autobiographie (codir. G. Castro, MSHA, 2001) ; Marges et territoires chorégraphiques de Pina Bausch (codir. H. Camarade, L’Arche, 2013) ; Dire Les maux (codir. P. Antolin, MSHA, 2015) ; L’Imaginaire au féminin : du liminal à l’animal… (PUB, coll. « Eidôlon », 2018).

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search