Version classiqueVersion mobile

Le récit et/ou la vie

 | 
Elizabeth Guilhamon
, 
Danièle James-Raoul
, 
Jean Mondot

Crises du récit et de la culture

Le récit et la vie : l’interrogation de la réalité à travers le rêve

À propos des collages de Barbara Breitenfellner

Daglind Sonolet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un entretien, l’artiste germano-autrichienne Barbara Breitenfellner explique qu’elle ne cherche pas à recréer le monde par le dessin, ajoutant à l’art qui imite « la vie ». En adoptant deux genres qui se sont imposés dans l’art du XXe siècle, le collage et l’installation, elle se propose plutôt de questionner le déluge d’images, composante caractéristique de notre réalité quotidienne. Les images qui nous entourent, divulguées par des journaux, magazines et médias audiovisuels, cherchent à définir notre personnalité en nous peignant un monde tout fait dans lequel nous n’avons qu’à prendre place. Loin de se résigner à accepter cette imagerie comme reflet de notre identité, l’artiste, à l’instar des surréalistes, dit « voler des images existantes », tracer leur influence sur notre subconscience et montrer comment elles finissent par constituer une autre réalité, bancale et poreuse1. Dans ce questionnement du réel, de la vie, par le truchement des associations surprenantes, collage...

Auteur

St sociologue de la culture, chercheuse associée à CLARE, Université Bordeaux Montaigne. Ses thèses de doctorat portaient sur Georg Lukács (1977) et Günther Anders (2000). Elle a enseigné la sociologie en Angleterre et aux États-Unis, ainsi que les études germaniques à l’Université Bordeaux Montaigne. L’identité culturelle, la notion de crise et l’émigration constituent des axes privilégiés de sa recherche. Quelques-unes de ses publications : Bourdieu in Question. New Directions in French Sociology of Culture (codir. J. Halley, Leiden/Boston, Brill, 2017) ; « W.G. Sebald, exilé au pays de la mélancolie », dans Jean Mondot, Nicole Pelletier et Pascale Sardin (dir.), Exil et Émigration avant et après 1945. Remise en cause du lien identitaire (PUB, 2012, p. 119-139) ; « Histoires du présent et présence de l’Histoire dans Judith Schalansky : L’Inconstance de l’espèce (Der Hals der Giraffe, 2011) », dans Allemagne d’aujourd’hui, n° 213, 2015, p. 124-136.

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search