Version classiqueVersion mobile

Le récit et/ou la vie

 | 
Elizabeth Guilhamon
, 
Danièle James-Raoul
, 
Jean Mondot

Réalité et fiction

D’Amalie (Malchen) à Recha, de la belle-fille de Lessing à la fille adoptive de Nathan

Jean Mondot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On a l’habitude de considérer le contexte théologique et politique de Nathan le Sage comme décisif pour comprendre la pièce1. Il est vrai que Lessing, interdit de polémique par les autorités ducales à la suite de la Controverse sur les Fragments (Fragmentenstreit) avec le pasteur Goezze, expliquait à son amie hambourgeoise Elise Reimarus2 (1735-1803) qu’il voulait changer de support médiatique et voir s’il avait encore la liberté de prêcher de « sa vieille chaire, le théâtre3 ». On ne s’étonnera donc pas de retrouver dans son « poème dramatique » les éléments de la controverse avec des références aux trois religions du Livre et à la religion naturelle. Le contexte sociopolitique avait aussi son importance comme en témoignait le débat sur la condition des juifs engagé depuis le milieu du siècle. Débat auquel Lessing avait participé lui-même avec sa pièce Die Juden. D’ailleurs, ne disait-on pas que Nathan avait eu pour modèle Mendelssohn, l’ami de Lessing ? Mais il est un troisième ni...

Auteur

Univ. Bordeaux Montaigne SPH, EA 4574
Est professeur émérite en études germaniques à l’Université Bordeaux Montaigne, membre de SPH, EA 4574, et rédacteur en chef de la revue Lumières diffusée par les Presses Universitaires de Bordeaux, soutenue par Bordeaux Montaigne, les EA CLARE et SPH. Ses domaines de recherches concernent les Lumières allemandes et européennes et les relations interculturelles et, plus récemment, la notion de tropisme culturel. Il a notamment dirigé la publication de Gallotropismus — Bestandteile eines Zivilisationsmodells und die Formen der Artikulation / Gallotropisme — les composantes d’un modèle civilisationnel et les formes de ses manifestations (en collab. R. Florack et W. Adam, Heidelberg, Universitätsverlag Winter, 2016, vol. 1, 257 p.) et Gallotropismus — im Spannungsfeld von Attraktion und Abweisung/Gallotropisme entre attraction et rejet (codir. Y.-G. Mix et W. Adam, Heidelberg, Universitätsverlag Winter, 2016, vol. 2 , 377 p.).

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search