Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fabrique des valeurs dans la littérature du XIXe siècle

 | 
Jean-Louis Cabanès

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au terme de cet essai, plutôt que d’esquisser une synthèse, je voudrais dire les limites de mes analyses et de mes propositions. Je vois surgir sur la scène conclusive un interlocuteur peu amène qui pourrait me dire ceci :

En analysant, dans Germinal et dans L’Assommoir, la réécriture des ouvrages de Laveleye et de Magnan, vous décrétez qu’elle produit des effets esthétiques. En réalité, vous faites semblant de justifier, à partir d’une approche génétique, ce que la tradition critique avait établi avant vous : la valeur de ces deux ouvrages canoniques. Vous trouvez ce que vous cherchez. Vous éclairez peut-être un art d’écrire, mais vous ne faites pas la preuve de la portée esthétique des procédés que vous avez examinés.

J’accrédite ces objections, tout en me cramponnant à la nécessité de hiérarchiser les écrits dits littéraires. Je crois, en effet, que toutes les grandes œuvres sont des désastres qui précipitent dans l’abîme celles qui ne le sont pas. Toutefois, elles ne naissent pas ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter