Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fabrique des valeurs dans la littérature du XIXe siècle

 | 
Jean-Louis Cabanès

Quatrième partie. Valeurs pensives. Zola et l’incarnation

Valeurs pensives. Zola et l’incarnation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la dernière partie de cet essai, je tenterai de mettre en relief l’aspect pensif des romans zoliens en me centrant sur une poétique de la chair. Je me propose d’abord de montrer, tout en tenant compte des traités sur l’hystérie publiés à la fin de la monarchie de Juillet et au commencement du Second Empire, que Flaubert, les Goncourt ont renouvelé les représentations de la passion en assimilant le corps des personnages à une chair sensible ou en transformant le corps pantelant en « viande ». C’est à partir de ces nouveaux lieux communs que Zola, par le truchement des images, en créant des situations pathétiques, en exploitant la relation métonymique et synecdochique de la chair et de la peau, en prêtant des discours intérieurs aux animaux, ou en faisant se rejoindre l’animalité et l’humanité agonisantes dans un expressionnisme du cri, s’interroge sur les limites de l’humanité en l’homme. Par des moyens strictement romanesques, il prend acte que, si « l’homme métaphysique est mo...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter