Version classiqueVersion mobile

La Nouvelle en Europe

 | 
Andrée-Marie Harmat
, 
Yves Iehl
, 
Nathalie Vincent-Arnaud
, 
et al.

Structures de la nouvelle

Andrée-Marie Harmat, Marc Gruas, Yves Iehl, Kinga Joucaviel et Marianne Vidal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La structure est l’agencement des parties d’un tout. Un tout structuré est constitué de plusieurs parties (ou séquences) qui forment un système organique, un « réseau relationnel hiérarchique : grandeur décomposable en parties reliées entre elles et reliées au tout qu’elles constituent »1. C’est le fonctionnement du système qui débouche sur la production du sens de l’ensemble. Toute œuvre littéraire est une structure séquentielle qui comporte des séquences (« Un texte T comporte un nombre n de séquences, complètes ou elliptiques »2) et une hiérarchisation des composantes les unes par rapport aux autres : ceci est pertinent dans n’importe quel texte mais plus particulièrement dans un texte bref qui constitue un objet dont la forme s’impose au lecteur plus globalement et dans lequel on peut compter sur la faculté mémorielle du récepteur pour garder en mémoire la morphologie du récit. Cette caractéristique de la forme brève invite l’auteur, plus que dans les formes plus volumineuses, à...

Auteurs

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search