Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Abécédaire insolite des francophonies

 | 
Christiane Chaulet-Achour
, 
Brigitte Riéra

Présentation

Testo integrale

1L’ouvrage proposé à la lecture est insolite… ou, au moins, inhabituel ! Non dans sa forme générale puisque de nombreux abécédaires existent, ces abécédaires étant, dit le dictionnaire, « ce qu’il faut au moins savoir »… mais insolite dans ses propositions. Les entrées sont classées par ordre alphabétique à partir d’un mot-thème ou du nom d’un auteur pour éveiller la curiosité ou satisfaire une recherche d’information.

2Il s’appuie sur des supports très variés que l’on peut découvrir, dans un premier temps, en fin d’ouvrage, par l’index des genres « littéraires » repérés ; on peut découvrir aussi sa nouveauté à partir des auteurs, écrivains, créateurs, scientifiques recensés dans un autre index qui, à lui seul, montre l’étendue et la nouveauté des appels de lecture. La table des matières, enfin, est le troisième « guide » pour mettre en appétit et inciter à la « consommation » sans restriction !

3L’Abécédaire insolite des francophonies a une ambition de dépoussiérage. Mais il ne l’a pas de manière normative et autoritaire en substituant de nouveaux corpus aux anciens : il voudrait (dé)montrer l’étendue infinie du champ à découvrir de réalités et de réalisations culturelles, artistiques et littéraires rarement recensées dans un ouvrage pratique, ludique et programmatif en littératures et langues françaises. Il a été réalisé par vingt-deux contributeurs, ce qui garantit la diversité des approches, des sensibilités et des propositions ; vingt-deux, pour entraîner dans un voyage novateur et décapant sur des terrains créateurs, en langue française – parce que c’est dans cette langue que nous travaillons et non parce qu’elle est au-dessus des autres –, en lien ou non et de diverses manières avec l’Hexagone, manifestement trop étroit pour contenir tant d’imaginaires et d’inventions.

4Cet ouvrage, organisé en Abécédaire pour être aisément consultable et donner un « classement » à tant de diversités, a permis aussi de laisser libre cours à la pluralité des corpus, des approches et des points de vue. En aucune façon, l’objectif n’a été de se substituer à un « manuel » construit à partir de programmes définis.

5Notre Abécédaire se veut boîte à outils, force de proposition autour de corpus essentiellement francophones pour donner des idées, pousser à oser, changer une structure rigide et directive. Il se compose donc d’un ensemble souple de propositions que chaque utilisateur fera fonctionner selon son propre projet : aussi bien des enseignants du Secondaire et du Supérieur que des bibliothécaires, des animateurs de maisons de la culture, des membres d’associations : en somme, toutes celles et tous ceux qui, dans un cadre professionnel, associatif ou créatif, voudraient entrer en littérature et en langue, de façon nouvelle, sans ignorer le renouvellement du « stock » littéraire et linguistique en français.

6Il a été réalisé de mai 2008 à mai 2009, sous la direction de Christiane Chaulet Achour et Brigitte Riéra, avec la collaboration de : Sylviane Ahr, Sophie Amrouche, Anissa Belhadjin, Chantal Bertagna, Marie-France Bishop, Sylvie Brodziak, Marie-Françoise Chitour, Dominique Fattier, Emmanuel Fraisse, Paul Fraisse, Cyrille François, Marie Frémin, Molly Grogan Lynch, Violaine Houdart-Mérot, Patrick Joole, Anne-Marie Lilti, Muriel Molinié, Élise Saincotille, Anissa Talahite-Moodley.

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540