Version classiqueVersion mobile

L’information dessinée en Afrique francophone

 | 
Alpha Barry

Cinquième partie. Rhétorique de la figuralité dans l’information dessinée

De la fonction pathémique des figures dans les caricatures de la crise ivoirienne

Mian K.D. Gérard Ayémien

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Même s’il existe plusieurs bémols qu’on pourrait y apporter, la tradition rhétorique a pour coutume de définir la figure comme une sorte d’écart du discours par rapport à la norme de la langue1, lorsqu’« un morceau de discours anormal est mis à la place de la forme qui serait normale. » (Bonhomme, 1998 : 9). En établissant un parallèle avec les dessins de presse, dans la forme qui nous intéresse, la caricature, telle que l’entendent Houdebine-Gravaud et Pozas2, nous dirons que, de par sa structure même et de par son fonctionnement, la caricature crée des figures, ne serait-ce que parce ce qu’elle s’établit sur un écart par rapport à une norme qui aurait été la représentation fidèle (dessinée ou photographiée). L’objectif de notre contribution est de dégager les effets pragmatiques des figures mises en œuvre par les caricatures relatives à la crise ivoirienne. Nous ne nous intéressons ici qu’à la fonction pathémique des figures (Bonhomme, 2014 : 169).

À propos des effets...

Auteur

Université Bordeaux Montaigne - CELFA
Université Félix Houphouët-Boigny - CRELIS

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search