Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Deuxième partie. Du côté des filles : collections et séries

Jeunes filles en série

Reprise et transformations de quelques stéréotypes dans deux ensembles romanesques pour la jeunesse au début du XXIe siècle

Jean-François Massol

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis le développement de la littérature de jeunesse au cours du xixe siècle, les filles en série n’ont jamais manqué à l’appel : on peut ainsi évoquer Bécassine et ses gaffes systématiques dans chacune des planches de BD qui lui sont consacrées, avant que la jeune bretonne ne devienne l’héroïne de récits suivis ; la souriante Caroline entourée de ses amis animaux dans les albums bien léchés bien pensants de Pierre Probst pour Hachette ; Claudine-Claude et Annie menant de passionnantes enquêtes avec leurs camarades masculins du fameux Club des cinq. Autant d’images pour les fillettes, jeunes filles et adolescentes, présentées tantôt aux côtés de personnages de garçons dans des séries pour jeunes gens des deux sexes, tantôt héroïnes de séries pour filles presque exclusivement. Nina Fabbri et ses amies de la série « Danse » écrite par Anne-Marie Pol sur le long cours de 40 volumes relativement calibrés et une petite dizaine d’années depuis 19991, ou Louise, Charlotte, Hortense, Isabe...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search