Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Première partie. Les filles, les garçons et les autres

Ni tout à fait le même, ni tout à fait une autre

Représentations de l’androgynie dans le roman contemporain pour adolescents

Laurent Bazin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’androgynie, mythe structurant de l’adolescence ?

Il y a plusieurs façons d’aborder la question de l’androgynie : par la psychologie ou l’anthropologie, par les mythes ou par la mode, et l’on ne saurait en restreindre l’enjeu à la taille d’une simple présentation tant il s’agit d’un sujet complexe, dont on retrouve les traces dans la quasi-totalité des cultures où l’androgyne occupe une place à l’image du paradigme qu’il incarne : paradoxal et équivoque, à la fois séduisant et troublant, positif et négatif, tabou et sacré. L’entrée par la mode nous dira qu’il y a là un véritable phénomène de société : ancrée par le star-system dans les pratiques, les styles et les apparences, l’androgynie est au goût du jour, si bien qu’on la retrouve sous une forme valorisée dans nombre d’illustrations pour la jeunesse, à commencer par le manga qui use et abuse des looks ambivalents. L’entrée par les mythes, elle, nous soufflerait que derrière les effets de mode se cachent des aspirations très pro...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search