Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Introduction. Être une fille, un garçon, dans la littérature pour la jeunesse

Christiane Connan-Pintado et Gilles Béhotéguy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Questions de genre

Depuis les années 1970, à partir de la première théorisation systématique du gender attribuée traditionnellement à l’ouvrage d’Ann Oakley1, la sociologie a interrogé la construction du masculin versus féminin, mettant en lumière que le « genre » est l’identité construite par l’environnement social des individus. On ne peut considérer la « masculinité » ou la « féminité » comme des données naturelles, mais comme le résultat de mécanismes extrêmement forts de construction et de reproduction sociales, au travers de l’éducation. Née dans la mouvance des mouvements féministes nord-américains, cette pensée dépasse la première vague militante des années 1960 dont l’objectif principal visait à libérer la femme de la sphère domestique pour lui donner accès à l’espace public. Plus radicale après les années 1970, la réflexion des théoriciennes féministes « matérialistes2 » met en évidence l’exploitation du travail et du corps des femmes dans un système qu’elles nomment « pat...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search