Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse (2)

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Partie III. Configurations du genre dans la littérature sérielle

Claudine qui voulait s’appeler Claude : Le Club des Cinq d’Enid Blyton, un laboratoire du genre ?

Marie-José Fourtanier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Club des Cinq, un laboratoire du genre c’est-à-dire un point d’appui pour travailler sur la complexe question des identités féminine et masculine ? Ce titre pourrait apparaître quelque peu prétentieux, du moins à prétention scientifique avec le terme de laboratoire qui suggère une idée d’ (al) chimie : s’agit-il d’une formule ironique et d’une prise de distance ou de la réalité d’une lecture subjective à la fois individuelle et collective ? On pourrait se demander par quelle aberration scientifique ou par quel lointain et dissonant souvenir d’enfance, je prends comme modèle d’une réflexion sur le genre une bluette enfantine surtout remarquable, selon Marc Soriano, par des caractéristiques négatives :

Vocabulaire abusivement restreint, personnages stéréotypés, suspense artificiel et répétitif. Cette série cyniquement « commerciale » semble orienter l’enfant vers la lecture, mais en fait l’habitue à un plaisir immédiat qui risque de décourager chez lui le léger et temporaire effort ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search