Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse (2)

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Partie II. Filles et garçons en Europe : normes et contextes

Des filles et des garçons dans l’imaginaire européen de Tomi Ungerer

Anne Schneider

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’œuvre de Tomi Ungerer, auteur-illustrateur alsacien, né en 1931 à Strasbourg, est structurée autour de l’opposition entre enfant et adulte. En effet, Tomi Ungerer juge que les enfants sont infiniment supérieurs aux adultes, ils incarnent pour lui l’espoir d’un monde meilleur. Dans ses albums pour la jeunesse1, il décline le motif de l’enfant sous différentes formes : par des duos de garçons, comme Oskar et David dans Otto, des duos garçon/fille dans La grosse bête de Monsieur Racine, Amis-Amies et Maître des Brumes, mais aussi souvent par des héroïnes féminines comme dans Le Géant de Zéralda, Les Trois Brigands, Allumette, Zloty. Audacieuses, rusées, combatives et pragmatiques, elles campent des stéréotypes féminins, mais les détournent aussi jusqu’à obtenir des rôles inversés et à bouleverser l’ordre établi. On retrouve le motif de la fillette2 blonde dans toute l’œuvre de Tomi Ungerer : c’est une petite fille qui cueille les étoiles de l’Europe dans un arbre bleu3, c’est la peti...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search