Version classiqueVersion mobile

Être une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse (2)

 | 
Christiane Connan-Pintado
, 
Gilles Béhotéguy

Partie II. Filles et garçons en Europe : normes et contextes

Un regard croisé sur le genre : la réception de la comtesse de Ségur en Angleterre, 1859-1900

Sophie Heywood

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Être une fille, être un garçon dans la littérature de jeunesse : que peut nous apprendre un regard croisé entre la France et l’Angleterre sur les différences dans les constructions des identités sexuées par-delà les frontières nationales et linguistiques ? Si nous acceptons que le genre soit une construction discursive, formée et constamment reformulée dans différents contextes historiques, culturels et politiques, il devient important d’analyser le rôle que jouent les perceptions du genre et de l’identité nationale lorsque le regard est porté sur « l’autre », comme par exemple dans le choix de traduire ou de ne pas traduire un livre1. Le présent article explore l’articulation entre les constructions du genre, de la nation, de l’altérité et les possibilités de la traduction, à travers un cas d’étude des transferts des enfants « modèles » de la comtesse de Ségur dans le système littéraire en Angleterre, entre 1859 et 1900.

Au milieu du xixe siècle en Europe, l’épanouissement de la lit...

Auteur

Université de Reading, Royaume-Uni

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search