Version classiqueVersion mobile

La plume dans la plaie

 | 
Philippe Baudorre

D’autres écritures

L’histoire par la voix des femmes : l’inscription de la guerre d’Algérie dans les romans d’Assia Djebar

Miléna Horváth

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Et pourtant, je n’ai nulle envie d’écrire un roman historique »1, déclare Assia Djebar en 1968. Malgré cette dénégation, le lecteur peut découvrir, avec une relative facilité, l’entrelacement foncier de l’œuvre djebarienne avec l’évocation de l’Histoire, qu’elle soit lointaine ou récente. Pourtant c’est vrai, l’inscription de l’histoire – et en particulier l’histoire de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie –, dans le texte littéraire ne s’est pas imposée d’emblée et de toute évidence à la grande dame de la littérature maghrébine de langue française, même si elle est par ailleurs historienne de formation.

Dans les années 1960 et 1970, elle ne se trouvait pas seule dans cette situation de mutisme caractérisé. La guerre d’Algérie n’est devenue sujet littéraire qu’avec beaucoup de peine sous la plume des écrivains algériens de langue française. D’une part, parce que l’idéologie nationaliste ne permettait et n’encourageait qu’une seule version, qu’un seul point de vue de la lutte a...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search