Version classiqueVersion mobile

La plume dans la plaie

 | 
Philippe Baudorre

Les Écrivains dans la mêlée

Sur les treize articles algériens de Camus à L’Express

Jeanyves Guérin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1948, Camus semble rompre définitivement avec le journalisme, quand il publie un dernier article, qui est une tribune libre, dans un Combat tombé aux mains de Claude Bourdet. La guerre d’Algérie le ramène – provisoirement – à son premier métier. Poussé par le sentiment de l’urgence, il rejoint son vieil adversaire François Mauriac aux sommaires de L’Express, hebdomadaire devenu quotidien. Prestigieux pigiste, il a toute latitude pour choisir ses sujets. Entre le 14 mai 1955 et le 2 juin 1956, il publie trente-cinq articles sous le label commun d’« Actuelles »1. Ce sont des chroniques ou des tribunes libres plus que des éditoriaux. La récurrence massive du « je »2 (« Je parlerai comme je puis », « je sais », « je vais donc parler selon ce que je suis », « je propose donc » etc.) suffirait à le prouver. À Combat, c’est le « nous » qui prévalait. Camus parle désormais en son nom propre. 11 dit son « déchirement » (p. 39). Il se pose deux fois comme « écrivain » (p. 61) dans deux art...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search