Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Michel Tremblay, l’enfant multiple

 | 
Marie-Lyne Piccione

Entretien téléphonique avec Michel Tremblay le 20 novembre 1998

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

– Le titre du livre que je vous consacre, Michel Tremblay, l’enfant multiple, reprend une de vos expressions qui se trouve dans La Grosse Femme d’à côté est enceinte. Vingt ans après, revendiqueriez-vous toujours cette appellation et comment l’entendez-vous ?

– J’avais la volonté que ce soit clair dès le départ. La multiplicité de l’enfant signifie qu’il va s’exprimer à propos de la famille. Cet enfant est celui qui va empêcher la famille de sombrer en la réhabilitant et en la fixant par l’écriture. L’enfant est multiple parce qu’en tant que narrateur il fait s’exprimer plusieurs personnages.

– Je pensais que c’était une allusion à l’homosexualité, précisée quelques lignes plus bas par le terme fils/fille.

Non pas du tout. Excusez-moi de vous le dire, comme ça. Ce n’était pas du tout mon intention.

– Vous ayant rencontré pour la première fois en 1980, je vous ai demandé : « quelle est votre pièce préférée ? » Vous m’avez alors répondu Damnée Manon, sacrée Sandra. À la question plus gé...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540