Version classiqueVersion mobile

L’Héritage de Bakhtine

 | 
Catherine Depretto

Témoignage de L. IA. Guinzbourg (1902-1990)

Traduction de Catherine Depretto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Critique littéraire, auteur d’ouvrages fondamentaux sur la poésie lyrique et le héros littéraire, ainsi que d’articles sur la poésie russe, sur Mandelstam en particulier, L.Ia. Guinzbourg faisait partie, avec B.Ia. Boukhchtab, des plus brillants élèves des formalistes russes. Son témoignage a été consigné par le critique littéraire V. Baevski qui la connaissait depuis 1968 et qui publia, en 1993, dans la revue Questions de littérature, un bel article d’hommage à sa mémoire dont ce fragment est extrait. La conversation date du 14 novembre 1986.

« Le troisième sujet de notre entretien fut Bakhtine. Je venais de lire la monographie de K. Clark et M. Holquist [...] et je lui en parlais.

– Je me demande, dit-elle, quel est son degré de popularité en Occident ?

Je lui racontais ce que je pouvais savoir à ce sujet d’après le livre [Clark et Holquist], j’évoquais aussi l’article paru dans Les Nouvelles de l’Académie des Sciences de l’U.R.S.S. (1986, 4), mentionnant l’existence d’une société Ba...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search