Version classiqueVersion mobile

L’Héritage de Bakhtine

 | 
Catherine Depretto

Lettre de Boris Pasternak (1890-1960) à Pavel Medvedev du 20-viii-1929

Boris Pasternak
Traduction de Catherine Depretto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fin des années vingt (de janv. 1929 à janv. 1930), pour des raisons éditoriales, B. Pasternak s’est trouvé en contact avec P. Medvedev, alors responsable du secteur littéraire des Éditions d’État de Leningrad (LENOT-GIZ). Des lettres furent échangées. Dans l’une d’elle, Pasternak fait part à son interlocuteur des réflexions que lui inspire la lecture de La Méthode formelle en critique littéraire qui vient de paraître (1928). Ce texte est intéressant à plus d’un titre. Il montre que Pasternak connaissait bien l’appareil critique des formalistes, qu’il en avait assimilé les éléments qui l’agréaient tout en formulant ce qui lui semblait être ses insuffisances : le refus de constituer une esthétique (on comprend, sur cette base, sa convergence de vues avec ce qui est le fond de la critique de Bakhtine). D’autre part, pour Pasternak, un aspect essentiel du livre est de réfuter la vulgate sociologique de la fin des années vingt en Russie (« Vous avez proprement réglé leur compte aux ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search