Version classiqueVersion mobile

L’Héritage de Bakhtine

 | 
Catherine Depretto

Notices. L’entourage de M. M. Bakhtine (présenté par ordre d’importance)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

M.I. KAGAN (1889-1937) : Originaire de la région de Pskov, issu d’un milieu juif modeste, décide, à la fin de ses études secondaires (1909), de suivre une formation philosophique solide en Allemagne. Néokantien convaincu, il étudie successivement à Leipzig, Berlin, Marbourg où il soutient une thèse intitulée « Histoire du problème de l’aperception transcendantale de Descartes à Kant ». En 1918, revient à Nevel, la ville de son enfance, et se lie à M.M. Bakhtine. Figure centrale du « séminaire kankantien». Après des tentatives pour travailler à Petrograd et Orel (1920-1921), s’installe définitivement à Moscou (membre entre 1922 et 1924 de différentes institutions du Narkompros puis de l’Académie des Sciences Artistiques (GAKHN)). En 1924, change radicalement d’orientation, suite à sa décision de contribuer le plus efficacement possible au développement de son pays. Entre au Conseil supérieur de l’économie nationale (chargé de la gestion de l’économie nationalisée, sorte de ministère ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search