Version classiqueVersion mobile

L’Héritage de Bakhtine

 | 
Catherine Depretto

Bakhtine, philosophe ?

Maryse Dennes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Envisager le rapport de Bakhtine à la philosophie sous la forme d’une interrogation n’est pas fait pour nous surprendre. En effet, c’est en tant que s’étant intéressé à certains domaines spécifiques du savoir que Bakhtine fut connu en Russie, puis traduit en Occident. Tzvetan Todorov, dans sa préface à la traduction française de l'Esthétique de la création verbale (B4), rappelle les ouvrages qui ont assuré la notoriété de Bakhtine : Poetika Dostoevskogo, publié pour la première fois en 1929, réédité à Moscou en 1963 et traduit en français en 1970, sous le titre Problèmes de la poétique de Dostoïevski (B1) ; l’ouvrage sur Rabelais, publié en Russie en 1965 et en 1970 dans sa traduction française : L’œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance (B2) ; enfin, dans les années soixante-dix, l’attribution à Bakhtine d’ouvrages et d’articles, écrits à la fin des années vingt et publiés, suivant les cas, sous les noms de Volochinov et de Medvedev, e...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search