Version classiqueVersion mobile

L’Héritage de Bakhtine

 | 
Catherine Depretto

Bakhtine chez Beckett et Bernhard (voix, idée et personnage dans la théorie dialogique)

Dominique Rabaté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« La conscience est beaucoup plus effrayante que tous les complexes inconscients »
(Bakhtine, in T. Todorov, Mikhaïl Bakhtine. Le principe dialogique, Paris, éd. du Seuil, 1981, p. 55)

Un siècle après sa naissance et vingt ans après sa mort, il paraît légitime de tenter de faire le point sur ce qu’est pour nous aujourd’hui l’héritage laissé par Mikhaïl Bakhtine, si l’héritier est bien, comme le rappelle Jacques Derrida, autant celui qui reçoit que celui qui choisit de recevoir1. Je ne sais s’il nous sera possible, ni même loisible, de faire le tri dans ce legs précieux ; du moins le temps est-il venu de faire le point sur certains concepts, sur certains termes dont l’usage pour tous est incontestablement une citation. Premier effet, émouvant, d’un dialogue qui nous fait reprendre des mots auxquels Bakhtine a donné leur résonance particulière, dialogue qui, malgré l’étrangeté des modes de diffusion de cette œuvre publiée tardivement, partiellement, et avec d’autres, a réussi à nous tou...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search