Version classiqueVersion mobile

Le Pouvoir et ses écritures

 | 
Denis Lopez

I. Pour un idéal du pouvoir, l’éducation du prince

Les écrivains face au pouvoir d’après le Livre des Princes de Pierre de Lancre

Alexandre Tarrête

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1609, Pierre de Lancre (1553-1631)1, conseiller au parlement de Bordeaux, fut envoyé par Henri IV dans la province basque du Labourd pour y enquêter sur des témoignages de sorcellerie qui semblaient se multiplier. En compagnie de son collègue le président Jean d’Espagnet, il interrogea et fit exécuter de manière expéditive plusieurs dizaines de sorciers et sorcières. Depuis les travaux pionniers de Robert Mandrou, les historiens ont étudié comment la démonologie s’est constituée par une singulière interaction entre les fantasmes des juges et ceux des accusés, alimentés par les sources livresques du Moyen Âge et de la Renaissance2. Cette expédition ayant donné à Lancre l’occasion de confronter ses connaissances démonologiques avec un certain nombre de cas concrets, il publia en 1612 un traité en français : le Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons3. Dédié au chancelier Nicolas Brûlart de Sillery, ce livre à sensation fit connaître son auteur à la cour de Marie de Méd...

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search