Version classiqueVersion mobile

La Mélancolie

 | 
Gérard Peylet

Mot d’ouverture

Claude-Gilbert Dubois

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je tiens d’abord à remercier Gérard Peylet et les organisateurs de l’Action Thématique Programmée sur « la mélancolie », de m’associer aujourd’hui à leurs travaux, en tant que Président d’Honneur du Centre de recherches, qui en est à l’origine et à la naissance et à la destinée duquel j’ai autrefois participé.

L’intention de Gérard Peylet était de me confier la présidence de la séance d’ouverture de ce colloque, en ce mercredi matin du 2 mars 2011. Or il se trouve qu’une obligation pédagogique m’oblige à quitter les lieux à 10 heures. Je n’ai pas pu accepter. Mon intervention d’aujourd’hui, ces quelques mots en ouverture, sera donc un substitut à ce que j’aurais dû et n’ai pas pu faire.

Si j’avais eu à présenter une communication dans ce chantier de recherche sur « la mélancolie », je l’aurais intitulé « mélancolange et mélanclownie », deux chimères lexicales sur lesquelles je vais m’expliquer en sons et en images ou, si vous préférez, par un recueil raisonné de citations littéraires ...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search