Version classiqueVersion mobile

Ahmadou Kourouma : mémoire vivante de la géopolitique en Afrique

 | 
Jean-Fernand Bédia
, 
Jean-Francis Ekoungoun

Deuxième partie. Identités, mémoires et territorialités au prisme de la géopolitique

La représentation de l’Afrique dans En attendant le vote des bêtes sauvages

Didier Taba Odounga

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est connu que les écrivains africains, fidèles à leur prise de position dès leur geste poétique au milieu du XXe siècle, se sont toujours ingéniés à pourfendre l’autoritarisme et à tenir des postures d’engagement politique et social face aux absurdités de la réalité historique du continent. La volonté de mettre en exergue les turpitudes géopolitiques africaines date des années 1950, avec la lutte pour la décolonisation des pays africains au sortir de la Seconde Guerre mondiale. À partir de cette phase historique essentielle, les écrivains du continent, pour la majorité d’entre eux, ont estimé qu’il était primordial de poursuivre la lutte à travers l’écriture, pour éviter à la mémoire collective africaine de vivre dans l’oubli de ce qui leur a permis de sortir de la minorité politique. Dans les années 1970 et 1980, les écrivains négro-africains conscients, de leur rôle en tant que leaders d’opinion, vont continuer sur cette voie en attirant l’attention sur l’incohérence des postur...

Auteur

Université Omar Bongo (Gabon)

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search