Version classiqueVersion mobile

Désir n’a repos

 | 
Florence Bouchet
, 
Danièle James-Raoul

Femmes, féminin et féminité

La Dame des Belles Cousines : une figure instable

Sylvie Lefèvre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La voix des femmes, les récits de la fin du Moyen Âge sont deux des sujets qui ont passionné Danielle Bohler. Lui offrir ce panorama critique sur un des personnages féminins les plus étranges des narrations du XVe siècle m’a paru répondre à l’invitation des responsables de ces Mélanges.

La Dame des Belles cousines a souvent été au centre des analyses du texte d’Antoine de La Sale. Si l’on en croit Allison Kelly, elle devrait même être considérée comme le seul personnage central de Jean de Saintré1. Caractère-pivot, sa volte-face a de fait entraîné une longue théorie de critiques à voir en elle la femme qui minerait de l’intérieur les vieilles valeurs de la classe dominante. Mais tout en prenant place dans ce qui ressemble à un nouveau roman du XVe siècle, ce retournement de la dame de cour n’en reste pas moins un choc. Puisqu’elle se donne des airs de chronique, l’œuvre a autrefois été lue comme un document et l’on a cherché quelle femme réelle pouvait être la clef historique de l’hé...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search