Version classiqueVersion mobile

Désir n’a repos

 | 
Florence Bouchet
, 
Danièle James-Raoul

Normes, histoire et anthropologie

« La balade des trépassés »

Les derniers fastes de Philippe le Bon et d’Isabelle de Portugal au service des ambitions royales de leur fils1

Élodie Lecuppre-Desjardin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Et en ce temps pendant poursuit mes recors :
De Flandres et d’Artoix on amena les corps,
Du noble ducq défunct Philippe son bon père,
Et de sa noble mère, ainsi qu’il nous appere.
La charge avoit du corps au défunct ducq haultain
Le noble prince Adolphe, signeur de Ravestain,
Et du corps de la dame exaltée en maint bourcq
Le très prudent signeur Jacques de Luxembourg2.

Ces quelques vers, qui se poursuivent sur près de 35 quatrains, sont tirés de l’œuvre d’Olivier de la Marche et rapportent, en une écriture rimée mais à la précision proche de la chronique, le périple qu’accomplirent les dépouilles de Philippe le Bon et d’Isabelle de Portugal durant une partie de l’hiver 1473- 1474. Comme l’écrit C. Martineau-Génieys, il existe à la cour de Bourgogne des fêtes sombres et des fêtes claires, qui participent d’une même magnificence, d’un même apparat3. Les cortèges funéraires qui partirent respectivement de Bruges et de la chartreuse de Gosnay près de Béthune, les 30 et 31 décembre 1473, pour ar...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search