Version classiqueVersion mobile

Désir n’a repos

 | 
Florence Bouchet
, 
Danièle James-Raoul

Imaginaire et symbolique

Le vin et la cervoise dans Perceforest : du plaisir de la table à l’Eucharistie

Christine Ferlampin-Acher

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Perceforest se présente comme une vaste chronique romancée qui établit un lien narratif et prétendument historiographique entre les temps d’Alexandre le Grand, qui conquiert la Bretagne, et ceux du Christ, du cycle du Paon à l’Estoire del Saint Graal1. Que Perceforest soit un récit du XIVe siècle remanié au XVe, ou, comme je le pense, une création des années 1450-1460 – à partir d’éléments préexistants, comme toujours au Moyen Âge, mais avec une part d’innovation telle qu’on doit considérer qu’il s’agit d’une œuvre nouvelle –, il a été présenté au duc de Bourgogne dans la version de David Aubert vers 1460 et copié en milieu bourguignon à la fin du Moyen Âge, contribuant à la célébration à la fois d’un mode de vie curial raffiné et des valeurs chrétiennes défendues par le duc, promoteur, quoique peu chanceux, de la Croisade2. Mettant en récit l’invention des valeurs courtoises et chrétiennes à travers l’histoire de la civilisation3 d’un vaste territoire qui englobe les possessions du...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search