Version classiqueVersion mobile

C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

 | 
Patrick Bergeron
, 
Patrick Guay
, 
Natacha Vas-Deyres

Partie III. Figures et genres de la conjecture

Le scientifique merveilleux chez Paul d’Ivoi : une vision optimiste de la science

Marie Palewska

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Né le 28 octobre 1856, Paul d’Ivoi fut un rival et un successeur de Jules Verne. Sa popularité fut très grande au début du XXe siècle, au point de faire dire à Jean-Paul Sartre, évoquant ses lectures d’enfance dans Les Mots : « À Jules Verne, trop pondéré, je préférai les extravagances de Paul d’Ivoi1 ». Ce dernier fut particulièrement célèbre pour ses vingt et un romans d’aventures groupés dans la collection des « Voyages excentriques » et publiés en volumes entre 1894 et 1917, des Cinq sous de Lavarède à Match de milliardaire. Il ne vit pas ce dernier titre sous cette forme, étant mort le 6 septembre 1915, mais une première version en était parue en 1913-1914 dans le Journal des voyages dont il était alors l’un des auteurs phares. Les volumes des « Voyages excentriques » étaient édités au moment des étrennes, à Paris, chez l’ancienne librairie Furne, qui devint successivement Jouvet, Combet, puis Boivin. Ils furent dotés de beaux cartonnages polychromes et ornés de nombreuses illu...

Auteur

Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search