Version classiqueVersion mobile

C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

 | 
Patrick Bergeron
, 
Patrick Guay
, 
Natacha Vas-Deyres

Partie III. Figures et genres de la conjecture

La littérature d’imagination scientifique, genèse et continuité d’un genre1

Jean-Luc Boutel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Un romancier est un amuseur qui n’est pas tenu de demeurer dans les bornes du possible ».
Octave Béliard, Aventures d’un voyageur qui explora le temps2

Balbutiements

Il serait absurde de croire de nos jours que la science-fiction débuta d’une manière assez tardive en France et que ce genre, pendant si longtemps décrié par une majorité bien-pensante, ne connut qu’un réveil pénible et tardif. En raison d’une histoire incertaine, parce que peu de spécialistes se sont penchés sur la question, elle fut considérée comme un genre mineur, aux formes floues et imprécises, le fait de quelques exemples anecdotiques qui n’eurent pas de grandes conséquences sur l’énorme production littéraire de notre pays.

Pourtant, il est un fait indéniable de nos jours, et ce grâce à de nombreux passionnés qui se penchent de plus en plus sur cette littérature de genre, c’est que cette mouvance dite « populaire » eut un certain impact sur son évolution3. Il existait, contrairement au...

Auteur

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search