Version classiqueVersion mobile

C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

 | 
Patrick Bergeron
, 
Patrick Guay
, 
Natacha Vas-Deyres

Partie II. Anticiper la science-fiction en France

Être père « au conditionnel »

Le Voyageur imprudent et Ravage de René Barjavel

François Ouellet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Vous êtes restés coincés entre le présent et le futur ! En somme, vous étiez au conditionnel ! »
(Barjavel, Le Voyageur imprudent)

Le Voyageur imprudent est sans doute l’un des romans les plus célèbres de la littérature science-fictionnelle. On sait que l’histoire, bien connue, repose sur un paradoxe que Barjavel a lui-même cru bon de souligner dans le post-scriptum qu’il ajoute à son roman en mars 1958, donc une quinzaine d’années après la publication du Voyageur, et qu’il intitule « To be and not to be ». En 1943, Pierre Saint-Menoux se transporte à Toulon en 1793, où il espère assassiner Napoléon. Mais ayant raté l’empereur, il se trouv:e par mégarde à tuer son ancêtre maternel avant que celui-ci n’ait le temps de fonder une famille ; dès lors, Saint-Menoux meurt à son tour, car il ne saurait exister si son ancêtre maternel n’a pas procréé. Or, comment Saint-Menoux peut-il avoir tué son ancêtre s’il n’a pas vu le jour ? En réalité, si ce paradoxe peut trouver sa justification sim...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search