Version classiqueVersion mobile

C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

 | 
Patrick Bergeron
, 
Patrick Guay
, 
Natacha Vas-Deyres

Partie II. Anticiper la science-fiction en France

Émile Driant en son temps : de la science-fiction pour la jeunesse à la prescience des nouvelles formes de guerre (1880-1916)

Daniel David

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Marqué dès l’adolescence par la défaite de Sedan, Émile Driant appartient aux générations de la Revanche. Né en 1855, il se voua à la carrière militaire et sortit de Saint-Cyr en 18771. Ses affectations successives le conduisirent du fort de Liouville, dans les Hauts-de-Meuse, à la Tunisie, au ministère de la Guerre et enfin en Champagne. C’est en Tunisie qu’il publia son premier roman, La Guerre de demain, sous le pseudonyme transparent de Capitaine Danrit2. Officier de carrière, il ne pouvait le signer de son véritable nom.

Devenu le gendre du général Boulanger, il quitta l’armée en 1905 à la suite de l’Affaire des Fiches3. Il était alors chef de bataillon. Sous le nom de Commandant Driant, il poursuivit sa carrière littéraire, et mena de front une carrière politique. Il fut élu député de Nancy en 1910. À la mobilisation, il reprit du service et reçut le commandement d’un groupement formé de deux bataillons de chasseurs. C’est à ce poste qu’il fut tué à Ve...

Auteur

CNRS/Université de Technologie de Compiègne

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search