Version classiqueVersion mobile

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Cinquième partie L’extrême contemporain : nouveaux monstres, nouveau monstrueux ?

Monstres humains et posthumains dans Battlestar Galactica

Kathrin Ackermann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Each monster narrative recalls that the self is never secure in itself1.

Si on parle aujourd’hui de posthumanisme, on peut rencontrer deux acceptions différentes de ce terme : d’un côté, posthumanisme est utilisé pour désigner les théories du discours qui se détournent de la conception classique du sujet considéré comme une conscience autonome et qui optent pour un sujet fragmenté, déstabilisé et hybride. D’un autre côté, et plus couramment, on entend par posthumanisme toutes les aspirations, au niveau hypothétique ou pratique, à améliorer non seulement l’apparence mais aussi la performance du corps humain. L’idéal de cette quête de perfection laisse derrière lui l’homme tel que nous le connaissons, pour le remplacer par des êtres créés artificiellement qui ne possèdent plus ni corps biologique ni conscience humaine.

Le genre littéraire qui s’est occupé principalement de la réalisation de ce nouvel idéal imaginé dans les automates, les robots ou les androïdes est la science-f...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search