Versión clásicaVersión móvil

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Troisième partie Des Lumières à l’époque moderne : l’exhibition du monstrueux, le retour des monstres

L’esthétique du monstrueux dans les petits récits de Kafka

Norbert Christian Wolf

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Au Moyen Âge, et encore aux débuts de l’époque moderne, le monstrueux peut être pensé en général « comme la correspondance ou la représentation du chaos dans le contexte cosmologique ». C’est ce qu’affirme Manfred Kern en se référant au recueil, central pour notre thématique, d’Achim Geisenhanslüke et de Georg Mein : « En tant que phénomène extraordinaire, il fait partie de l’ordre, sert à stabiliser l’ordre et, en tant qu’il est l’autre, il établit la différence et, par là, le sens1 ». On peut ainsi constater, que, dans les périodes pré-modernes, le monstrueux survient visiblement lorsque des différences théologiques apparemment bien fixées et structurées sont dynamisées de façon inattendue, ce qui mène à la représentation d’une « identité latente » de l’humain et du monstrueux. Le monstrueux surgit plus précisément, lorsque « les catégories du langage et les différents genres du discours se dissolvent », lorsque, par exemple, « la littérature séculière s’occupe de thèmes théologiq...

Autor

Université de Salzburg

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search