Version classiqueVersion mobile

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Troisième partie Des Lumières à l’époque moderne : l’exhibition du monstrueux, le retour des monstres

Les représentations de la Barbe bleue dans les éditions illustrées du XIXe siècle

Agnès Lhermitte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Barbe bleue est un monstre discret. Il est laid et fait peur. Mais le seul indice visible, qui se montre, de son irrégularité par rapport à l’harmonie naturelle du corps humain, garante de celle de son esprit, est la couleur insolite de sa barbe : « par malheur cet homme avait la barbe bleue1 ». Cette marque répulsive sert d’identité à un héros anonyme, dont les caractérisations sociales – séduisantes, au contraire – se résument à ses richesses immobilières et mobilières. Il est réduit à cette synecdoque emblématique et ambiguë2, qui résiste aux interprétations les plus ingénieuses3 comme aux réductions rationnelles4 pour rayonner poétiquement, image textuelle incongrue imposée comme un carmen par le jeu des sonorités. C’est un premier défi pour l’illustration. Seconde difficulté, ce monsieur presque-tout-le-monde recouvre le type folklorique de l’époux monstrueux. La rumeur suggère des mariages multiples et mortels, et le récit accompagne la dernière épouse dans sa double épreuv...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search