Version classiqueVersion mobile

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Deuxième partie De la Renaissance à l’Âge classique : le monstrueux apprivoisé, banni ou refoulé

Blaise Pascal et l’anthropologie du monstrueux

Christophe Perez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La philosophie de Blaise Pascal est une tentative pour mettre en relief l’étrangeté du comportement humain. L’homme n’a pas le comportement qu’on s’attendrait de sa part, eu égard à sa situation dans le monde. Car si Pascal situe l’homme dans la position inconfortable d’être en équilibre entre deux infinis (l’infiniment petit et l’infiniment grand), il a aussi situé l’homme dans une autre position, tout aussi inconfortable, celle d’être entre deux éternités, l’éternité qui nous précède et l’éternité qui nous succède1. Face à cette réalité vertigineuse, le comportement humain ne peut que dérouter tout observateur attentif : alors que l’homme a, avant sa naissance, tout le poids de l’éternité passée, alors que sa mort ouvre une éternité où tout son être est en jeu, l’homme vit sans se préoccuper de ce qui devrait l’inquiéter au plus haut point. C’est cette insensibilité sur son propre sort, sur sa propre destination, qui est qualifiée par Pascal de « monstrueuse ».

Le pascalisant Jean-...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search